Accéder au contenu principal

Profiter pour ne pas trop y penser.

Bébé renard aura bientôt 8 mois. Je profite de chaque instant avec lui et ses sœurs, je ne veux rater aucune évolution, aucun sourire, aucun éclat de rire. 8 mois que je découvre mon petit garçon et 8 mois que je vois grandir sa complicité avec les filles. Elles sont moins craintives avec lui et cherche énormément à communiquer avec lui, lui donner à manger, le câliner, partager leurs jouets. C'est là que je me rend compte que la mince différence d'âge qui les sépare les rend complices. Un lien unique se créé entre eux, bébé renard interagit avec ses sœurs d'une manière différente de ce qu'il fait avec nous. Ses sourires sont différents, le "language" qu'il utilise également et je m'émerveille un peu plus chaque jour devant ce qu'ils sont en train de construire tous les trois.

Je ne suis pas nostalgique de voir grandir mon bébé, j'aime le voir évoluer et changer, ainsi ma relation avec lui évolue aussi. Depuis quelques jours nos moments câlins sont très forts. Il prend plaisir à poser ses petites mains potelées sur mon visage en tâtonnant et caressant les différentes partie comme s'il essayait d'apprendre les courbes de mon visage par cœur afin de pouvoir me reconnaître du bout des doigts. Quelle maman ne fondrait pas d'amour devant ce geste? Je me répète souvent "Comment un si petit être peut nous apporter autant de choses et autant d'amour ET nous faire ressentir autant d'émotions en seulement quelques fractions de secondes?" 

Pourtant, ces tendres moments me renvoie également au fait que bébé renard est et sera notre dernier enfant et que toutes ces premières découvertes je ne les vivrait plus. On ne me posera plus ce petit bébé encore relié à moi par son cordon sur le ventre, je ne découvrirait plus pour la première fois ce visage que j'ai tant imaginé pendant les 9 mois de grossesse, je ne sentirais plus cette minuscule main frippée serrer mon doigts pour la première fois... Tout comme les premiers sourires aux anges, les premiers  "areuh", les premiers éclats de rire, la première nuit complète, la première tentative de roulade, les premières cuillères, et j'en passe. Je sais qu'avec bébé renard chaque nouvelle étape sera également synonyme de dernière fois. 

Alors oui, je le sais, il faut bien s'arrêter à un moment donné de faire des enfants. MAIS du haut de mes presque 28 ans, ce n'est pas chose facile. Même si je sais que c'est pour le bien de notre famille, j'ai l'impression que je n'arriverais jamais à faire le "deuil" de cette étape... Et pour oublier cette tristesse, je me concentre quotidiennement à profiter coûte que coûte de ma vie 7/7jrs et 24/24hrs avec mes 3 bébés, mes rayons de soleil, mes petits amours (monstres?) 

La vie nous a déjà offert 3 merveilleux enfants et c'est ça qu'il faut retenir.








Commentaires

  1. C'est très touchant... Tu vas vivre plein d'autres jolies expériences. ❤

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Twistshake baby, le biberon nouvelle génération.

Aujourd'hui on va parler biberon! Bébé renard a été allaité exclusivement jusqu'au jour de ses 2 mois mais étant sous-alimenté au sein et ayant moi-même une très forte baisse de lactation, nous avons dû abandonner notre aventure lactée pour commencer celle des biberons et du lait artificiel. Souffrant d'un léger reflux je donne à bébé renard un lait épaissi. Au départ je lui donnais dans les biberons anti-coliques de la marque MAM comme je l'avais fait pour mes deux filles. 
Mais comme je suis curieuse, j'ai voulu trouver une nouvelle marque de biberon à tester avec lui. En farfouillant sur instagram, je suis tombée sur la marque suédoise Twistshake baby et ça a été la révélation, c'était CE biberon que je voulais tester avec bébé renard! 


Pourquoi? Tout simplement parce que je ne connaissais personne dans mon entourage qui utilisait ce biberon et que je suis tombée amoureuse du design et des couleurs qu'ils proposent! Des coloris très flashys voir même fl…

Mère de famille nombreuse : 10 phrases qui énervent !

Si vous êtes mère d'une famille nombreuse, vous avez déjà dû entendre ces phrases, et avouons-le c'est agaçant voir souvent énervant. 
Famille, amis ou bien même des inconnus, nombreux sont ceux qui glissent ces phrases, l'air de rien, dans une discussion. Souvent synonymes du jugements, elles persécutent les multiparts et j'en ai ma claque!
D'ailleurs c'est quoi une famille nombreuse? 2 enfants, 4, 6, 8 ou bien même 10? Comme souvent, je n'aime pas être cataloguée. Sommes nous donc une famille nombreuse ? Je répondrai simplement "Non, juste ce qu'il fallait à notre bonheur" ❤

"Ils sont tous à vous?" - Non Non il y en a 2 que je trouvais beaux dans la rue donc je me suis servie!"C'était voulu?" - Sachez que grossesse surprise ou pas, nous avons toujours le choix, donc oui c'était voulu! Non mais..."Vous savez que la contraception existe?" - Ah bah non tiens, première nouvelle! "Ils sont tous du même…

Mon enfant de 2 ans ne parle pas

Je vous l'accorde, Louis-Maël n'a pas encore tout à fait 2 ans mais moins de 1 mois et demi nous sépare de ce deuxième anniversaire.

Plus les jours passent et plus mon mari et moi même nous rendons compte que niveau "évolution et apprentissages" il est très loin d'être comme ses soeurs au même âge. Nous ne comparons pas mais c'est une évidence.

Ce qui nous saute le plus aux yeux, c'est le langage. Il ne dit que très peu de mots et nous avons encore beaucoup de mal à communiquer avec lui. Son vocabulaire se résume à : papa, maman, merci, Mickey, oui, non et un semblant de je t'aime. Le reste du temps il parle dans son propre langage, ressemblant à nos yeux (oreilles?) à du chinois. Il finit donc souvent par s'énerver car nous ne comprenons pas ses envies et besoins. Une situation un peu délicate que nous n'avions encore jamais rencontrée puisque ses soeurs faisaient déjà des phrases à cet âge. Elles connaissaient également leurs couleurs, savai…