chat fugueur

Que faire si mon chat pucé s’est sauvé de la maison ?

Il existe 2 types de chats : les chats d’intérieur, qui ne connaissent pas la vie en dehors de la maison, et ceux qui ont un libre accès pour entrer et sortir de leur maison et de leurs “territoires”.

Quoi qu’il en soit, il est toujours possible qu’un jour votre chaton s’échappe, se perde ou ne revienne tout simplement pas de sa promenade habituelle.

Pour que vous sachiez quoi faire dans ce cas et que vous puissiez être préparé au cas où vous auriez besoin de savoir comment retrouver la trace de votre chat pucé, voici tout ce que vous devez savoir.

Que faire si votre chat est introuvable ?

Si vous devez vivre cette triste expérience, nous vous donnerons quelques conseils pour réussir votre recherche.

La première chose à faire est d’essayer de rester calme. Une tête froide pense et agit mieux qu’une tête bouleversée.

Ensuite, rassemblez la famille, les amis et les voisins qui peuvent vous aider dans la recherche. Si vous savez qu’il a été perdu récemment, il est très probable qu’il erre encore dans les environs.

Rendez-vous dans les cliniques vétérinaires de votre quartier. Si quelqu’un l’a trouvé, il est probable qu’il ait fini là.

C’est là que, s’il est trouvé, le vétérinaire lira sa puce et sera en mesure de lire vos coordonnées pour vous localiser.

Vérifiez tous les endroits où il pourrait se cacher : toits, sous les voitures, arbres, murs, plafonds. Portez une lampe de poche si c’est la nuit ou le crépuscule. De plus, leur lumière vous permettra de voir le reflet de leurs yeux.

Appelez-le par son nom

Lorsque vous appelez son nom, utilisez une voix douce et calme. Si vous le faites sous le coup de la colère, il est moins susceptible de répondre à votre appel.

Rappelez-vous qu’il peut être effrayé, alors soyez doux pour ne pas l’effrayer davantage.
Quand vous dites son nom, faites une pause au cas où vous entendriez un bruit révélateur. Évitez également de le chercher en compagnie d’autres animaux domestiques qui pourraient l’effrayer.

Dites aux personnes qui le cherchent avec vous que si elles le voient, elles doivent rester calmes et ne pas le poursuivre. Qu’ils vous préviennent, il vaut mieux que vous alliez le chercher que quelqu’un qui lui soit inconnu.

Élargissez votre recherche

Si vous avez commencé vos recherches le jour, continuez la nuit. Grâce à la tranquillité de ces heures, il est plus susceptible de sortir si vous l’appelez de vos vœux.
Pensez aux endroits proches où votre chat aurait pu être piégé (comme les bâtiments), y compris à l’intérieur de votre maison (grenier, boîtes, armoires, etc.). Il en va de même pour les maisons voisines, demandez la permission de vérifier leurs cours, ou demandez à leurs propriétaires de le faire pour vous.

Posez des affiches dans les rues, de même que pour les vétérinaires, les animaleries, les coiffeurs. Si vous offrez des récompenses, tant mieux, même si elles ne sont pas très élevées.

Apportez quelques-uns de leurs jouets préférés et faites-le remarquer, comme si vous vouliez que votre ami à fourrure joue avec vous.

Demandez aux passants que vous rencontrez dans votre recherche s’ils l’ont vu. J’espère que vous avez une photo à portée de main pour que ce soit plus facile à repérer.
Et bien sûr, utilisez les réseaux sociaux pour faire connaître la perte. N’hésitez pas à utiliser tous les moyens possibles pour trouver votre meilleur ami.

Enfin, ne cessez jamais de chercher. Il existe des cas où des animaux domestiques ont été retrouvés même des années après leur disparition.

Mais que faire si mon chat n’a pas de puce ?

Sans aucun doute, la première chose à faire est de vous convaincre que vous devez vous en procurer un. Non seulement parce que son identification est une exigence de la loi sur la propriété responsable, mais aussi parce qu’en cas de perte, il y a beaucoup plus de chances que vous puissiez retrouver votre animal s’il a la puce.

On croit souvent à tort que l’implantation fait mal ou fait souffrir les chats, mais ce n’est pas le cas : elle est aussi petite qu’un grain de riz (12 mm de long et 2 mm de diamètre) et se ressent comme la piqûre d’un vaccin.

De plus, la puce ne provoque ni inflammation ni fièvre, et les craintes qu’elle puisse provoquer un cancer ont été écartées par la science : il a été démontré que l’apparition de tumeurs associées aux micropuces est si faible qu’elle est insignifiante.

Il ne fait aucun doute que les avantages de l’identification par micropuce de votre compagnon à fourrure sont largement compensés par les risques potentiels pour la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *