Accéder au contenu principal

Le cimetière des mots doux - Aborder la maladie, la mort et le deuil avec nos enfants

Évoquer la mort, en parler ou l'expliquer à un enfant, c'est souvent tabou. Pourtant, il me semble important de pouvoir répondre à leurs interrogations, sans mentir, mais en adaptant notre vocabulaire et nos exemples.  Je ne suis moi-même pas forcément très à l'aise pour en parler avec mes grandes. La maladie, les accidents, la mort, je me sens vite démunie et les mots me manquent.

L'album Le cimetière des mots doux me semble être le support parfait pour cela et c'est pourquoi j'ai décidé de vous le présenter aujourd'hui.


C'est l'histoire de deux petits camarades de classe, Annabelle et Simon. Deux petits amoureux, complices et amis depuis la plus tendre enfance. Une amourette sans importance aux yeux de leurs parents et pourtant lorsqu'un jour Annabelle apprend que Simon ne reviendra pas à l'école parce qu'il est à l'hôpital, atteint d'une leucémie, elle se trouve bien triste, seule et désemparée.


Des mots tendres mais vrais, des mots simples et francs qui comme je le disais, ne cache pas la vérité. Au fil de l'histoire on suit Annabelle dans ses peines, sa peur et son désarroi. Les tons vert, marron et orangé des illustrations nous plongent dans le souvenir de leurs promenades en forêt. La forêt que Simon aimait tant et dans laquelle elle ira lui déposer des mots doux après son décès.

Même si le temps passe, Annabelle n'oublie pas Simon, elle vit avec son absence mais surtout avec son souvenir.


Un album poétique, criant de vérité et très émouvant que nous avons beaucoup apprécié partager avec les filles. Je ne peux que vous conseiller de vous procurer cet ouvrage et d'ouvrir le dialogue avec vos enfants. Parce que même si c'est délicat voir compliqué, c'est important ❤

Cet ouvrage est conseillé aux enfants à partir de 5 ans.

                               

Sigrid

* merci aux éditions Albin Michel Jeunesse pour ce magnifique album




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Twistshake baby, le biberon nouvelle génération.

Aujourd'hui on va parler biberon! Bébé renard a été allaité exclusivement jusqu'au jour de ses 2 mois mais étant sous-alimenté au sein et ayant moi-même une très forte baisse de lactation, nous avons dû abandonner notre aventure lactée pour commencer celle des biberons et du lait artificiel. Souffrant d'un léger reflux je donne à bébé renard un lait épaissi. Au départ je lui donnais dans les biberons anti-coliques de la marque MAM comme je l'avais fait pour mes deux filles. 
Mais comme je suis curieuse, j'ai voulu trouver une nouvelle marque de biberon à tester avec lui. En farfouillant sur instagram, je suis tombée sur la marque suédoise Twistshake baby et ça a été la révélation, c'était CE biberon que je voulais tester avec bébé renard! 


Pourquoi? Tout simplement parce que je ne connaissais personne dans mon entourage qui utilisait ce biberon et que je suis tombée amoureuse du design et des couleurs qu'ils proposent! Des coloris très flashys voir même fl…

Mère de famille nombreuse : 10 phrases qui énervent !

Si vous êtes mère d'une famille nombreuse, vous avez déjà dû entendre ces phrases, et avouons-le c'est agaçant voir souvent énervant. 
Famille, amis ou bien même des inconnus, nombreux sont ceux qui glissent ces phrases, l'air de rien, dans une discussion. Souvent synonymes du jugements, elles persécutent les multiparts et j'en ai ma claque!
D'ailleurs c'est quoi une famille nombreuse? 2 enfants, 4, 6, 8 ou bien même 10? Comme souvent, je n'aime pas être cataloguée. Sommes nous donc une famille nombreuse ? Je répondrai simplement "Non, juste ce qu'il fallait à notre bonheur" ❤

"Ils sont tous à vous?" - Non Non il y en a 2 que je trouvais beaux dans la rue donc je me suis servie!"C'était voulu?" - Sachez que grossesse surprise ou pas, nous avons toujours le choix, donc oui c'était voulu! Non mais..."Vous savez que la contraception existe?" - Ah bah non tiens, première nouvelle! "Ils sont tous du même…

Une mère fatiguée ? jamais !

Après plusieurs semaines de vertiges et de migraines, je me suis décidée à passer la porte d'un médecin généraliste chez qui je n'avais pas prit la peine d'aller depuis facilement 3 ans.

Il aura suffit de quelques explications de ma part et d'une prise de tension particulièrement basse pour qu'elle me glisse ces quelques mots qui ont sonnés extrêmement juste à mon oreille " vous savez, les mères pensent qu'elles ne doivent pas être fatiguées, que dans l'action elles gèrent tout et que ça convient à tout le monde, qu'elles font tout pour donner l'apparence d'une mère qui va bien mais sachez que vous AVEZ le DROIT d'être fatiguée et aujourd'hui il en va de votre santé".

C'est vrai, tellement vrai. Je ne dis pas souvent que je suis fatiguée car même mon mari ça le fait sourire d'entendre ça alors que je suis "à la maison", que je ne "fais rien", que je ne me lève pas le matin etc etc. J'ai donc pri…