Accéder au contenu principal

la relation mère/fils : mythe ou réalité ?

S'il y a bien une chose que l'on me répétait pendant la grossesse de Louis-Maël, et à laquelle j'avais très envie de croire c'était le "tu verras, un garçon c'est si proche de sa maman!"

Forcément, j'en avais envie. Mais je me demandai quand même ce que ça aurait de différent de la relation que j'entretenais avec mes filles, toutes 2 très proche de moi. Je me disais qu'un bébé, fille ou garçon, avait de toutes façons besoin de sa mère, d'être porté, bercé, cajolé, réconforté...

Puis, il est né. Et parallèlement, les filles ont grandi. Elles se sont rapprochées de leur père, ou plutôt ont comprit et prit conscience de son absence en journée alors que moi j'étais présente pour jouer mais aussi : ordonner, punir, contredire et bien d'autres choses moins réjouissantes! J'ai souffert de les sentir se détacher peu à peu de moi et voir leur père comme... un Dieu!

Mais lui, mon fils, il était là. Demandeur, dans le besoin d'être protégé et materné. J'ai pu l'allaiter 2 mois, des moments rien qu'à lui et moi. Et malgré le temps qui passe, le petit garçon qu'il devient, sa personnalité qui se forge et s'affirme, il reste le même avec moi. Doux, câlin, attentionné, cherchant mon regard, mon approbation, mes félicitations. Je sens avec lui une connexion différente. Je ne parlerai pas de sentiments plus ou moins forts qu'avec mes autres enfants car il n'en est rien, mais il y a ce petit truc qui fait que lui et moi, c'est un peu différent.

Il est pourtant lui aussi de plus en plus proche de son père, mais je ne vois pas dans ses yeux le même sentiment d'adulation que j'ai déjà pu voir dans le regard que les filles portent sur leur père.

Son héroïne à lui, c'est moi ❤


Commentaires

  1. Je ne peux que me voir dans tes lignes. Je voulais un petit garçon en premier pour cette relation dont j'entendais tellement de bien et bien que je n'ai aucun comparatif, je sens qu'il est avec moi comme il n'est avec personne d'autre.
    Si j'ai une fille un jour, je comprendrais peut être ce que tu ressens avec tes filles. ❤️
    J'adore ce genre d'article. ❤️❤️❤️

    RépondreSupprimer
  2. Je suis tellement d'accord ! Apres 3 filles aussi très proches de moi, très câlines etc... je comprend petit à petit cette relation mère/fils qui est assez différente, il a beaucoup plus besoin de moi que ses soeurs...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Twistshake baby, le biberon nouvelle génération.

Aujourd'hui on va parler biberon! Bébé renard a été allaité exclusivement jusqu'au jour de ses 2 mois mais étant sous-alimenté au sein et ayant moi-même une très forte baisse de lactation, nous avons dû abandonner notre aventure lactée pour commencer celle des biberons et du lait artificiel. Souffrant d'un léger reflux je donne à bébé renard un lait épaissi. Au départ je lui donnais dans les biberons anti-coliques de la marque MAM comme je l'avais fait pour mes deux filles. 
Mais comme je suis curieuse, j'ai voulu trouver une nouvelle marque de biberon à tester avec lui. En farfouillant sur instagram, je suis tombée sur la marque suédoise Twistshake baby et ça a été la révélation, c'était CE biberon que je voulais tester avec bébé renard! 


Pourquoi? Tout simplement parce que je ne connaissais personne dans mon entourage qui utilisait ce biberon et que je suis tombée amoureuse du design et des couleurs qu'ils proposent! Des coloris très flashys voir même fl…

Une mère fatiguée ? jamais !

Après plusieurs semaines de vertiges et de migraines, je me suis décidée à passer la porte d'un médecin généraliste chez qui je n'avais pas prit la peine d'aller depuis facilement 3 ans.

Il aura suffit de quelques explications de ma part et d'une prise de tension particulièrement basse pour qu'elle me glisse ces quelques mots qui ont sonnés extrêmement juste à mon oreille " vous savez, les mères pensent qu'elles ne doivent pas être fatiguées, que dans l'action elles gèrent tout et que ça convient à tout le monde, qu'elles font tout pour donner l'apparence d'une mère qui va bien mais sachez que vous AVEZ le DROIT d'être fatiguée et aujourd'hui il en va de votre santé".

C'est vrai, tellement vrai. Je ne dis pas souvent que je suis fatiguée car même mon mari ça le fait sourire d'entendre ça alors que je suis "à la maison", que je ne "fais rien", que je ne me lève pas le matin etc etc. J'ai donc pri…

Mon enfant de 2 ans ne parle pas

Je vous l'accorde, Louis-Maël n'a pas encore tout à fait 2 ans mais moins de 1 mois et demi nous sépare de ce deuxième anniversaire.

Plus les jours passent et plus mon mari et moi même nous rendons compte que niveau "évolution et apprentissages" il est très loin d'être comme ses soeurs au même âge. Nous ne comparons pas mais c'est une évidence.

Ce qui nous saute le plus aux yeux, c'est le langage. Il ne dit que très peu de mots et nous avons encore beaucoup de mal à communiquer avec lui. Son vocabulaire se résume à : papa, maman, merci, Mickey, oui, non et un semblant de je t'aime. Le reste du temps il parle dans son propre langage, ressemblant à nos yeux (oreilles?) à du chinois. Il finit donc souvent par s'énerver car nous ne comprenons pas ses envies et besoins. Une situation un peu délicate que nous n'avions encore jamais rencontrée puisque ses soeurs faisaient déjà des phrases à cet âge. Elles connaissaient également leurs couleurs, savai…