Accéder au contenu principal

Mettre au monde son premier enfant ou comment se sentir coupable.

Souvent, très souvent, je repense à la naissance de ma douce et son petit séjour en service de néonatologie. Après plus de 3 ans, le sentiment de culpabilité est toujours présent.

En effet, même en étant née quasiment à terme (39 sa) ma douce a eu une arrivée assez difficile, pour elle, comme pour papa attentionné et moi... Un travail assez long, jusque là rien d'étonnant pour un premier bébé, mais quand fût arrivé le moment de pousser pour expulser bébé rien ne se passa comme j'avais pu l'imaginer à ce terme. Ma douce n'était pas bien positionnée dans mon bassin, ce qui fait qu'après plus de 30 min de poussées, rien n'avait évolué, elle était toujours là, coincée en moi et elle montrait des signes de fatigue. Le temps me semblait long, j'étais épuisée et effrayée. J'ai cru que l'équipe médicale l'allait jamais se décider sur ce qu'il fallait faire.

Ils ont fini par appeler le gynéco de garde qui a décidé d'utiliser les forceps pour faire sortir ma douce... Papa attentionné a dû quitter la salle de naissance, me laissant seule face à mes peurs et à ma douleur. De son côté, j'imagine bien qu'il n'était pas rassuré non plus... A partir de ce moment, tout est allé très vite... Ma douce est née, bleue, sans pleurs et je n'ai pu l'apercevoir que quelques secondes avant qu'ils ne l'emportent dans une salle voisine.

Ce moment je l'avais imaginé 100 fois pendant les dernières semaines de grossesse, je l'avais rêvé et imaginé, une rencontre parfaite. Pourtant, je n'ai pu ni sentir, ni toucher, ni embrasser mon bébé. Papa attentionné n'a pas vu naître Douce et n'a pas pu me soutenir ni participer à cette naissance. J'ai été privé de mon bébé pendant plus d'une heure, une attente interminable, des sentiments bousculés... Mon bébé, mon premier bébé, était loin de moi, intubée, je n'ose imaginer ce qu'elle pouvait ressentir. Heureusement papa attentionné était à ses côtés...



Puis au bout d'une heure on est venu me présenter ma fille, ce si petit être de 46cm et 2.540kg, j'ai enfin pu la sentir contre moi et me sentir mère pour la première fois. Malheureusement 15 petites minutes plus tard, l'équipe est venue me dire que ma fille devait partir en service de néonatologie et que je ne pouvais pas la suivre. Le déchirement, laisser son bébé qu'on vient tout juste de rencontrer, lequel on a envie de câliner et chérir des heures durant... Je n'osais imaginer ce qu'allait pouvoir ressentir ma fille lors de ces longues heures loin de moi. Je me sentais démunie et coupable.





Encore aujourd'hui il m'arrive de me dire "si tu avais mieux fait ton travail, tout aurait certainement été différent". 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mère de famille nombreuse : 10 phrases qui énervent !

Si vous êtes mère d'une famille nombreuse, vous avez déjà dû entendre ces phrases, et avouons-le c'est agaçant voir souvent énervant. 
Famille, amis ou bien même des inconnus, nombreux sont ceux qui glissent ces phrases, l'air de rien, dans une discussion. Souvent synonymes du jugements, elles persécutent les multiparts et j'en ai ma claque!
D'ailleurs c'est quoi une famille nombreuse? 2 enfants, 4, 6, 8 ou bien même 10? Comme souvent, je n'aime pas être cataloguée. Sommes nous donc une famille nombreuse ? Je répondrai simplement "Non, juste ce qu'il fallait à notre bonheur" ❤

"Ils sont tous à vous?" - Non Non il y en a 2 que je trouvais beaux dans la rue donc je me suis servie!"C'était voulu?" - Sachez que grossesse surprise ou pas, nous avons toujours le choix, donc oui c'était voulu! Non mais..."Vous savez que la contraception existe?" - Ah bah non tiens, première nouvelle! "Ils sont tous du même…

Twistshake baby, le biberon nouvelle génération.

Aujourd'hui on va parler biberon! Bébé renard a été allaité exclusivement jusqu'au jour de ses 2 mois mais étant sous-alimenté au sein et ayant moi-même une très forte baisse de lactation, nous avons dû abandonner notre aventure lactée pour commencer celle des biberons et du lait artificiel. Souffrant d'un léger reflux je donne à bébé renard un lait épaissi. Au départ je lui donnais dans les biberons anti-coliques de la marque MAM comme je l'avais fait pour mes deux filles. 
Mais comme je suis curieuse, j'ai voulu trouver une nouvelle marque de biberon à tester avec lui. En farfouillant sur instagram, je suis tombée sur la marque suédoise Twistshake baby et ça a été la révélation, c'était CE biberon que je voulais tester avec bébé renard! 


Pourquoi? Tout simplement parce que je ne connaissais personne dans mon entourage qui utilisait ce biberon et que je suis tombée amoureuse du design et des couleurs qu'ils proposent! Des coloris très flashys voir même fl…

Te mettre au monde

Vendredi 16 juin 2017 soit 38sa et 5 jours.  La journée débute avec un rendez-vous sage femme : col mou et ouvert à 3, petit massage du col pour essayer de faire bouger un peu les choses. Aucun signe d'accouchement dans la journée à part quelques saignements dû au massage. L'heure de coucher les enfants arrive, je ne me sens pas capable de lire l'histoire des filles, je me sens toute bizarre et la tête de bébé me fait mal, difficile de trouver une position confortable. 20h15 Papa s'occupe de coucher les filles et part chercher des pizzas pendant que je m'installe dans le canapé.20h30, une contraction aiguë me sort de mon état de somnolence. Papa arrive et les contractions sont vraiment douloureuses. Je lui dit de manger sa pizza, je contrôle l'intervalle entre les contractions... 5min, 3min, 2min... j'appelle la nounou qui arrive à la maison à 21h15. Les minutes me semblent des heures, j'ai tellement hâte d'être à la maternité pour qu'on me pose…